Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 10:56

Salut mes amies je vous souhaite une bonne journée de Mercredi, Aujourd'hui pas de recette j'ai besoin d'une petite pause merci pour vos visites et commentaires et n'hésiter pas à vous inscrire à notre nouvelle communauté Morrocco recipes. merci

expo2.png

 

6.png

 

Published by Amal bidawiya - dans Photos et vidéos du Maroc
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 23:31

 

 

Les endroits uniques au monde

Voilà un article sur Meknes ma ville adorée que j'aime tant cet article est un copier collé du Merveilleux site

Meknassy.com

Il éxplique tout sur la ville j'ai bien aimé et je voulait de mon tour partagé avec vous ce plaisir d'hisoire.

 


Bab Mansour

 
Lors d’une visite à Meknès, le touriste découvre facilement que cette ville n’est qu’un grand château encerclé de gigantesques murailles et doté d’une dizaine de jolies portes au Maroc comme ailleurs.
Reste la plus célèbre porte celle de :
Bab Mansour : Juste en face de Place L’hdim repose le chef d’œuvre ismaélien Bab Mansour l’Aalej, l’immense et belle porte d’Afrique, au passé il donnait accès au Mechouar et d’après son inscription ornementale elle aurait été édifiée par le sultan alaouite Moulay abdallâh 1731, mais il ne peut s’agir la que de son embellissement extérieur.

Le sultan Moulay Ismail a entamé la construction de sa kasbah par cette majestueuse porte pour franchir les remparts de la ville fortifiés.
Elle comporte une salle principale rectangulaire et deux petites salles une est carrée et l’autre est rectangulaire et elle a abrité de nombreuses fonctions d’ordre civil notamment les assises du tribunal du Pacha qui sont tenues jusqu’au le 20eme siècle. Avec une hauteur d’environ 16 m dont la moitié est occupée par son arc orné de mosaïque traditionnel.
Actuellement elle abrite un espace d’exposition des œuvres d’artistes meknassis et d’ailleurs.

La place El Hdim

 
C'est une grande esplanade qui s'intercale entre la médina, la cité impériale et Medinat Riad El Anbari. Elle fut conçue et aménagée par le sultan bâtisseur Moulay Ismaïl pour disposer d'une place où pourraient être célébrées des fêtes et les grandes manifestations de toutes sortes et en vue de relier entre elles les diverses composantes de sa cité et la doter d'une sorte de «forum» multifonctionnel pouvant abriter des activités et pratiques religieuses, culturelles, commerciales et même politiques.
Pour l'instant, nous ne disposons pas de renseignements tangibles et suffisants sur la vraie signification de l'appellation «Place El Hdim» qui, apparemment, veut dire en arabe «place de la démolition» ou «place des remblais».
De nos jours, bien qu'elle ait perdu un peu de sa physionomie originelle à la suite des derniers réaménagements qu'elle a subi, elle continue, comme par le passé, à être l'endroit le plus fréquenté par les touristes et les habitants de Meknès et rappelle par son animation et ses fonctions multiples la célèbre "Jamaâ El Fna" à Marrakech.

Médersa Bouananyia

Pour faire progresser l'islamisation, assurer la pérennité du rite malékite et subvenir à leurs besoins en fonctionnaires, les Mérinides créèrent plusieurs médersas, sortes de grandes écoles de théologie et d'administration (quatre à Fès, une à Salé, une à Marrakech et une à Meknès connue sous le nom de Médersa Bouananiya ). En fait, ce monument religieux et culturel situé tout près de la grande Mosquée fut édifié à l'origine par le sultan mérinide Abou el-Hassan ( 1331-1351 ) et appelé Médersa Aljadida " Nouvelle école ". Dans un deuxième temps, son fils Abou Inan (1348-1358 ) le rénova et le baptisa de son nom «Médersa Bouananiya ».




Son agencement architectural correspond, dans son ensemble, au plan classique hispano-mauresque des médersas mérinides: autour d'un patio à portique généralement occupé par une vasque ou bassin se disposent une salle de prière et deux chambres aux rez-de-chaussée et au premier étage.

La porte de la Médersa Bouananiya, faite en bois de cèdre, est abritée par un auvent et donne accès à un vestibule puis à une cour au centre de laquelle s'élève une vasque en coquille. A droite de ce patio s'ouvre la salle de prière. Au rez-de-chaussée et au premier étage, 26 chambres abritaient les tolbas « étudiants ».


La décoration est surtout remarquable par de larges frises de zellijs verts, d'inscriptions de plâtres ciselés et de magnifiques sculptures sur bois de cèdre.

 

Published by Amal bidawiya - dans Meknes
commenter cet article

Profil

  • Amal bidawiya
  • j'adore cuisiner,mettre la main à la pâte, Gouter, savourer, admirer, partager, respecter,  donner, créer,aimer, solliciter, écouter.
c'est tout simplement moi.
  • j'adore cuisiner,mettre la main à la pâte, Gouter, savourer, admirer, partager, respecter, donner, créer,aimer, solliciter, écouter. c'est tout simplement moi.

Rechercher Des Recettes

Suivez-moi

facebook-icon.png

rss-icon.png

nl-icon.png

gagner de l'argent

Liste d'articles

Derniers Commentaires